Suivre ses envies…

Hello !

jeanseberg.pngCheveux courts obligent, mes passages au salon de coiffure sont devenus plus frĂ©quents qu’auparavant. Par chance, j’ai trouvĂ© celui oĂč je me sens bien, et duquel je ne sors jamais déçue. Ce qui est quand mĂȘme trĂšs important !

Il y a quelques jours de cela, je ne savais plus quoi faire de mes cheveux. Ils avaient tant repoussĂ© que je n’Ă©tais pas loin d’avoir la coupe Beatles. C’Ă©tait une horreur Ă  mettre en place, j’avais l’impression de ne plus ressembler Ă  rien.

À ce moment lĂ , j’ai hĂ©sitĂ© Ă  les laisser repousser un peu, me disant que je finirai vite par obtenir un carrĂ© court, puis que je n’aurais plus qu’Ă  laisser pousser davantage.

Faut dire que j’Ă©tais malade, donc je n’avais pas toutes mes idĂ©es en place. Parce qu’un peu plus tard, je me suis vue dans le miroir, et je me suis rappelĂ©e Ă  quel point je trouve que les cheveux longs me rajeunissent trop & ne me mettent pas spĂ©cialement en valeur.

Et puis honnĂȘtement, les cheveux courts, quand on y a « goĂ»tĂ© », c’est difficile de s’en passer.

JS2.PNG

Les supers hĂ©ros ont leur cape et/ou des gadgets Ă  gogo, moi j’ai mes cheveux courts ! C’est comme s’ils me confĂ©raient un certain pouvoir. J’ai rĂ©ellement gagnĂ© en assurance depuis que j’ai adoptĂ© ce nouveau style de coiffure.

Je ne m’Ă©tais jamais sentie aussi sĂ»re de moi, ni aussi fĂ©minine. Avec les cheveux longs, je me sentais banale, et je crois que j’apprĂ©cie Ă©galement de ne plus avoir ce sentiment.

Du coup, j’ai mĂȘme coupĂ© encore plus court que les deux fois prĂ©cĂ©dentes. J’en avais envie, et je suis toujours mes envies capillaires. Mon moto ? « Au pire ça repousse !« . Je me dis qu’il y a des choses tellement plus graves dans la vie…

Je ne regrette absolument pas ma dĂ©cision. Je n’ai d’ailleurs eu que des Ă©chos positifs, et ça me fait sourire car j’ai repensĂ© Ă  mon ancienne voisine, une vieille dame adorable, qui me disait toujours que les cheveux courts m’iraient bien, et me donneraient l’impression de revivre. J’avais seulement quinze ans et c’Ă©tait pour moi hors de question de dire au revoir Ă  ma tignasse, dĂ©sormais je songe Ă  quel point elle disait vrai, et je comprends ce qu’elle voulait dire…

Je me sens renaĂźtre. VĂ©ritablement.

Belle journĂ©e Ă  vous, prenez soin de vous et essayez de vous tenir au frais ❣

Objectifs du mois #3

Hello mes churros !

JUNE.PNG

Je sais que Juin est dĂ©jĂ  bien entamĂ©, mais je viens de rĂ©aliser que je n’avais pas publiĂ© mes objectifs du mois, du coup ce sera dĂ©sormais chose faite.

(Le bilan du mois passé, se trouve : ICI )

Ils sont au nombre de cinq, et je vous les présente ci-dessous :

â–ș Ne pas ĂȘtre trop dĂ©pensiĂšre. J’ai envie d’essayer d’ĂȘtre raisonnable d’un point de vue financier. Je me lĂącherai au moment des soldes ! haha En attendant, mes seuls achats seront pour gĂąter les gens que j’aime.

â–ș Continuer Ă  Ă©crire rĂ©guliĂšrement. MĂȘme si parfois cela reprĂ©sente beaucoup de travail, c’est aussi un rĂ©el plaisir, et je sais que je dois en passer par lĂ  si je veux espĂ©rer obtenir des rĂ©sultats un jour !

â–ș Faire du sport. J’aimerai me muscler, et avoir un corps plus tonique, alors je me motive !

â–ș Suivre mes envies. Cela n’y paraĂźt pas Ă  lire comme cela, mais cela fait partie des petites choses qui m’aident Ă  m’affirmer, Ă  prendre confiance en moi. C’est important d’ĂȘtre soi, Ă  100%, et de l’assumer.

â–șLĂącher prise. Positiver. Accepter que les choses ne soient pas parfaites.

Et vous ? Quels sont vos objectifs pour ce mois de Juin ?

Prenez soin de vous ❣

 

Saisir l’instant…

Hello mes churros !

hope-house-press-253820-ConvertImage

Photo: Hope House Press

J’espĂšre que vous allez bien ? Pour ma part, un vilain virus m’aura tenu Ă©loignĂ©e de la blogosphĂšre, puisque j’Ă©tais clouĂ©e au lit H24 avec de la fiĂšvre et d’autres symptĂŽmes que je ne souhaite Ă  personne. Je suis encore un peu fatiguĂ©e, alors il me faudra certainement du temps pour reprendre un rythme habituel, rĂ©pondre aux commentaires, et rattraper mon retard sur vos blogs !

Je viens nĂ©anmoins ici en vitesse afin de partager avec vous un article que j’avais Ă©cris et que je comptais publier plus tĂŽt, enfin dĂ©sormais ce sera fait ;)

€€€€
Le matin, j’ai plusieurs rituels, dont celui d’aĂ©rer chez moi. J’aime ouvrir mes grandes fenĂȘtres et faire entrer l’air frais, cela fait autant de bien Ă  la maison qu’Ă  moi-mĂȘme.

Le Printemps venu, (et l’Ă©tĂ© approchant Ă  grands pas !) la rue est un soupçon plus animĂ©e que durant les mauvais jours.

Du coup, des fois, on surprend des bouts de vie, on entend des bribes de conversation sans y faire gaffe. C’est comme un fond sonore qui berce plus qu’autre chose.

Puis, parfois, mĂȘme si c’est plus rare, il y a des scĂšnes qui me donnent le sourire.

Ainsi, l’autre matin, j’Ă©tais occupĂ©e Ă  checker vite fait mes mails quand j’ai entendu une de mes voisines crier « Je t’aime ! « 

J’ai rĂ©alisĂ© que c’Ă©tait Ă  son fils, quand une petite voix lui a rĂ©pondu « Je t’aime aussi ». Un peu gĂȘnĂ©, parce que comprenez : c’est un grand… de neuf ans.

C’est tout bĂȘte et tout simple, mais j’ai trouvĂ© ça tellement mignon.

On oublie si souvent de dire aux autres qu’on les aime, que je tenais Ă  partager cette petite histoire avec vous.

« Je t’aime« . Ce sont des mots qui font autant plaisir Ă  dire qu’Ă  entendre, alors mĂȘme s’ils sont Ă  user avec parcimonie pour conserver toute leur valeur, n’oublions pas de les dire Ă  ceux qui nous sont chers…

€€€€
Exprimez-vous facilement vos sentiments ?

Passez un beau Lundi et prenez soin de vous ❣

 

Quatre ans…

Hello !

4ANS.PNG

Mon blog a fĂȘtĂ© ses quatre ans.

DĂ©jĂ .

Je ne pensais pas que ça faisait aussi longtemps que j’Ă©crivais ici. Une alerte WordPress me l’a gentiment rappelé en dĂ©but de semaine. « J’envoie Valser » bat tous mes records de longĂ©vitĂ©, car si j’ai tenu d’autres blogs par le passĂ©, ils ne duraient guĂšre plus de quelques semaines/mois. Celui-ci est diffĂ©rent.

Quand j’ai commencĂ© Ă  Ă©crire ici, j’allais sur mes 23 ans. J’habitais en ville, et on ne peut pas dire que je m’y plaisais. Il y a un gouffre entre la personne que j’Ă©tais alors, et celle que je suis devenue.

Le chemin a parfois Ă©tĂ© long et difficile, il y a eu des pĂ©riodes oĂč je me demandais Ă  quoi bon vivre, si c’Ă©tait pour rester prisonniĂšre de tant d’angoisses. PrisonniĂšre de soi-mĂȘme.

Aujourd’hui, tout n’est pas toujours tout rose, mais je rĂ©alise que j’ai tout de mĂȘme avancĂ©. AprĂšs tout, on ne peut pas avoir d’arc-en-ciel sans un peu de pluie. J’arrive Ă  me voir avec bienveillance, je n’ai plus tous ces complexes qui me gĂąchaient la vie.

J’ai aussi compris que je suis certes introvertie, mais que ça ne m’empĂȘche pas d’aimer le contact avec les gens. Je n’ai plus de mal Ă  sympathiser avec des inconnu(e)s, ce qui reprĂ©sente un Ă©norme pas en avant pour ma part.

Quant Ă  ce blog, je l’ai dĂ©jĂ  dit, il est mon cocon. J’ai pu faire de belles rencontres grĂące Ă  ce dernier. Certaines Ă©phĂ©mĂšres, d’autres qui rĂ©sistent au temps (comme ma Ginie ❀ et ma Didou ❀ qui figurent parmi les plus anciennes, et sont deux personnes exceptionnelles)

Lorsqu’on dĂ©bute un blog, on ne sait jamais Ă  quoi s’attendre. Au final, si on a un peu de chance, on se laisse embarquer. On dĂ©couvre de nouveaux Univers, on prend plaisir Ă  Ă©changer avec les autres, on se met Ă  avoir des habitudes, des blogs chouchous, etc

C’est une belle aventure.

Comme dirait Edith Piaf: Non, je ne regrette rien ;)

Ces quatre annĂ©es ont filĂ© Ă  une allure affolante, merci Ă  ceux et celles qui le font vivre avec moi ♄

Passez une belle journĂ©e mes churros, et prenez soin de vous ❣

Pas de « Happy End », mais une jolie fin malgrĂ© tout…

Hello !

brooke-cagle-170054

Il y a quelques annĂ©es de cela, quand je suis tombĂ©e de haut aprĂšs avoir rĂ©alisĂ© que celui que je pensais ĂȘtre le bon, mon Mr Right, ne l’Ă©tait pas, j’ai traversĂ© plusieurs sortes de phases. Dont celle de la colĂšre. Je suis gentille, mais j’ai mes limites, et si on me blesse, je sais riposter.

J’aurais du rĂ©aliser que tout Ă©tait trop beau pour ĂȘtre vrai. J’Ă©tais naĂŻve. J’Ă©tais jeune.

J’avais des rĂȘves plein la tĂȘte. J’imaginais dĂ©jĂ  le futur, une maison Ă  deux, un enfant. C’est fou comme l’amour peut nous porter…

Des annĂ©es plus tard, quand je repense Ă  lui, je n’ai aucune rancoeur, et ce malgrĂ© ce qu’il a fait. Seul le positif me revient.

Alors, non, je n’ai pas oubliĂ© mon coeur en miettes. Les larmes. Les mensonges. Les espoirs envolĂ©s.

Mais je n’ai oubliĂ© ni sa gentillesse, ni son sourire, ni mĂȘme la façon dont je me sentais belle dans son regard.

J’ai mis du temps Ă  me relever. C’Ă©tait d’autant plus dur que j’Ă©tais parfois amenĂ©e Ă  le croiser, et que tout le monde me parlait sans arrĂȘt de lui.

reddangelo.png

Puis on s’est perdus de vue durant ma derniĂšre annĂ©e en ville. Assez ironiquement, on a d’ailleurs dĂ©mĂ©nagĂ© la mĂȘme annĂ©e.

Quelques jours avant que je parte, il a croisĂ© un de mes proches, et les paroles qu’il lui a demandĂ© de me transmettre ont achevĂ© de m’aider Ă  ĂȘtre en paix avec lui, avec moi-mĂȘme.

Avec le recul, je me dis que ça m’aura permis de clore ce chapitre de ma vie pour de bon.

Je suis heureuse de ne pas avoir cĂ©dĂ© Ă  la colĂšre, Ă  l’envie de vengeance. Au fond, tout ce qui m’importait, c’Ă©tait qu’il soit heureux.

Le temps n’a pas effacĂ© les blessures, mais elles se sont estompĂ©es et si cette histoire n’aura pas eu l’issue que j’espĂ©rais Ă  l’Ă©poque, elle m’aura appris bien des choses.

Finalement, tout se sera terminé, comme cela avait commencé.

Avec douceur.

Et vous ? Y a-t-il une relation qui vous aura marquĂ© plus qu’une autre ? 

Passez une belle journĂ©e et prenez soin de vous ❣