L’Envol

Hello mes churros !

fly.jpg

Certain(e)s d’entre vous l’auront peut-être remarqué (ou non), mais j’ai effectué un grand nettoyage sur ce blog. Je n’ai laissé qu’une infime partie de mes articles en ligne, et je pense qu’à terme, je mettrais l’intégralité des billets hors-ligne.

« J’envoie Valser » m’a apporté énormément (grâce à vous !), mais j’ai besoin de tourner la page. Je ne suis plus tout à fait la même personne que j’étais il y a cinq ans, lorsque j’ai écrit le premier article de ce blog. Je me suis délestée de bien des choses, dont un mal-être tenace, et des angoisses qui me bouffaient au quotidien.

Je ne quitte pas pour autant la blogosphère. En effet, après avoir longuement hésité, je me suis décidée à créer un nouveau blog, plus en accord avec celle que je suis aujourd’hui.

Pour ceux & celles qui désirent continuer à me suivre, il vous suffit de cliquer en haut , sur la catégorie « me contacter », ou bien de me laisser un commentaire avec votre mail (que je ne publierais pas, vous pouvez avoir confiance), et je vous ferai parvenir le lien de mon nouveau petit cocoon virtuel. (N’hésitez pas à marquer une petite ligne pour que je sache qui vous êtes si jamais votre adresse mail n’a aucun rapport avec le nom de votre blog.)

Merci pour tout & Prenez soin de vous ❤

 

 

 

 

L’indécise qui venait donner des nouvelles…

Hello mes churros !

 

ansley-ventura-540963-unsplash

Photo by Ansley Ventura

J’espère que vous allez bien ? Avant toute chose : désolée d’être une aussi mauvaise blogueuse. J’ai l’impression de courir après le temps pour réussir à faire tout ce que je désire. Pourtant, venir écrire ici me manque. Vous lire me manque. Échanger avec vous me manque. J’ai beau m’éloigner de cet univers, la blogo reste dans un petit coin de ma tête. Du coup, j’ai réfléchi à plusieurs solutions pour continuer à bloguer, car c’est vraiment quelque chose que j’aime faire.

Je me dis qu’il pourrait être intéressant d’alterner des articles libres avec d’autres protégés par un mot de passe, mais je reste indécise. Le fait est qu’il y a certaines choses dont j’aimerais parler, mais plus en pouvant être lue par tout le monde. Mon but n’étant pas d’avoir un maximum de lecteurs, ou une quelconque gloire (sinon j’aurais arrêté depuis belle lurette haha), je me dis que ça pourrait être une solution envisageable. J’avais aussi envisagé la création d’un compte instagram lié à ce blog, mais ça reste un projet flou. N’hésitez pas à me donner votre avis.

Et sinon, j’attends de vos nouvelles ツ J’espère que vous passez un bel été ?!

Prenez soin de vous ❤

 

 

 

 

Jolis mots & douceur de vivre…

Hello ツ !

Histoire de casser un peu la routine, j’ai souhaité publier un article comprenant des images véhiculant des messages que j’apprécie, et que je souhaitais donc partager ici avec vous. Avec l’arrivée du Printemps et l’espoir d’une météo plus ensoleillée (oui, soyons optimistes), j’avais envie de légèreté et de jolis mots, disons que ça n’est que la cerise sur le gâteau  ツ

positif

Et une dernière qui résume pas mal de choses :

Happiness1.jpg

Voilà pour cette fois, j’espère que ces quelques images vous parleront autant qu’à moi-même.Y a-t-il d’autres citations qui vous inspirent tout particulièrement ?

Bonne journée et prenez soin de vous

Moteur, ça tourne, action !

cine

Je rêverais aller dans une salle de cinéma de ce genre !

Je parle rarement de septième art sur mon blog, c’est pourtant quelque chose que j’adore. Les films me permettent de m’évader. J’aime voir des nouveautés, mais pas seulement.

Je n’ai pas non plus vraiment de genre favori, même si je regarde plus souvent des drames, des comédies ou des films Historiques. Parfois des films d’animation. En revanche, j’aime moins ceux d’action, mais là encore, rien n’est gravé dans le marbre, je peux être séduite par un film de cette catégorie.

Au final, je peux me détendre et rire devant un film comme « Joséphine s’arrondit » tout comme pleurer telle une madeleine devant certaines scènes de « Room » (à voir absolument si ce n’est pas déjà fait). Je peux également alterner rire et émotions devant un film tel que « Marguerite» ( je n’ai pas été transportée, mais j’ai tellement ri lors des parties chantées… Catherine Frot est formidable!)

Puis il y a des films dont je conserve un doux souvenir et qui sont entrés dans mon coeur, comme « Loin de la foule déchaînée » ❤️

Les films, comme les livres, peuvent parfois nous embarquer en une poignée de secondes… et il en existe tant que je vais peiner à voir tous ceux qui me tentent ^_^ Disons que ça promet de nombreux moments d’évasion 😊

Et vous, qu’aimez-vous regarder ? Avez-vous eu un coup de coeur récemment ?

Trouver la clé pour se libérer de ses peurs…

key

Il y a moins de six mois, j’étais réellement mal dans ma peau et je luttais chaque jour pour ne pas sombrer. Je ne sais pas trop si j’essayais de convaincre les autres plus que moi-même quand je prétendais que ça allait, car non, sincèrement ça n’allait pas. Je n’arrivais même plus à imaginer un quelconque futur tant j’étais emprisonnée dans mes doutes, mes peurs, mes phobies, … Je ne voyais aucune issue positive à mes soucis divers.

La première avancée, ce fut d’attraper une main tendue. Ici, dans mon petit village, je suis tombée sur un médecin performant, qui a su m’écouter et qui a quasiment deviné ce qui n’allait pas avant même que je n’ai à le formuler. Je me souviens très bien que le simple fait de me sentir ENFIN comprise et entendue m’avait donnée envie de pleurer ! Mon ancien médecin était très gentil, mais il ne prenait malheureusement pas du tout mes angoisses au sérieux. Du coup, j’ai certes fait le premier pas, mais mon médecin actuel est celui qui m’a donné les clés pour ouvrir la cage dans laquelle je m’enfermais.

Bien sûr, le traitement mis en place m’a aidé, mais au bout d’un moment, j’ai compris que c’était aussi à MOI de faire des efforts pour que les choses changent. Petit à petit, j’ai commencé à affronter mes peurs. Non sans mal au début. Parfois, j’étais réellement mécontente de moi, à me dire « Non, mais Lina, t’as été super nulle, t’as mal géré le truc », mais au fur et à mesure, j’ai compris que ce n’était pas grave si les choses n’étaient pas parfaites, car elles n’avaient pas à l’être et j’avais au moins eu le mérite d’essayer.

Petit à petit, j’ai (re)pris confiance en moi. Les crises de panique se sont atténuées. J’ai continué à me lancer des défis. J’ai décidé de vivre, et j’ai choisi que dorénavant, mon existence serait guidée par mes envies et non plus par mes peurs. Si je désire faire un truc, je le fais. Au tout début, l’hypnothérapie a été un bon soutien, même si ce fut long à fonctionner pour moi, car je n’étais pas particulièrement réceptive à cette méthode.

Aujourd’hui, quand je regarde le chemin parcouru en quelques mois, je me dis « Wow, tu l’as fait ma vieille». Je sais que rien n’est encore gagné. Parfois je sens une bouffée d’angoisse arriver (c’est très très rare, mais il suffit que je sois fatiguée pour que je me sente plus vulnérable), et contrairement à auparavant, j’arrive à la chasser rapidement et à retrouver mon calme.

Je voyais chaque jour comme une épreuve, désormais je savoure le quotidien. J’arrive à mener une vie « normale », celle que je pensais hors d’atteinte. Ces derniers mois, j’ai vécu de belles expériences, mis en route des projets, rencontré des personnes adorables, j’en apprends plus sur moi-même, et je m’étonne de ce côté sociable qui gomme ma timidité et dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Je ne suis toujours pas parfaite, je n’espère plus le devenir, bien au contraire.

Tout ce que je souhaitais transmettre à travers cet article, c’est qu’il ne faut jamais perdre espoir. Si vous vous sentez mal, n’hésitez pas à aller demander de l’aide, parlez-en à quelqu’un. Rien n’est irrattrapable. Durant cinq années, j’ai enchaîné beaucoup de phases difficiles : agoraphobie, phobie sociale, anxiété généralisée, etc J’ai souffert de troubles de stress post-traumatique, avec ce que ça impliquait de symptômes d’évitement et d’état d’hypervigilance. Bref, rien de très joyeux. Alors certes, j’ai mis du temps à traverser ce fichu tunnel avant d’apercevoir un petit rayon de lumière, mais j’aurais beaucoup appris tout au long du parcours qui fut le mien, non seulement à propos de moi, mais aussi sur les autres !

Je terminerai par deux citations que je tenais à partager avec vous :

« Ce n’est pas la vie qui est belle, c’est nous qui la voyons belle ou moins belle. Ne cherchez pas à atteindre un bonheur parfait, mais contentez vous des petites choses de la vie, qui, mises bout à bout, permettent de tenir la distance. »

« Un proverbe arabe dit « ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle ». »

Extraits du roman « Juste avant le bonheur », par Agnes Ledig.

Prenez soin de vous