Souviens toi

lost

Je ne pense pas avoir été une adolescente difficile. Non pas que je sois un modèle de sagesse mais je ne suis honnêtement pas non plus une grosse fêtarde, je ne l’ai jamais été. J’aime m’amuser et j’adore rire (et faire rire) mais je préfère les soirées intimistes aux sorties en clubs. La période la plus difficile fut, je crois, celle de mes 16-17 ans. Après une année scolaire éprouvante qui se finissait enfin et un chagrin d’amour (pour un débile congénital qui ne me correspondait pas du tout, évidemment) s’ajoutaient les conflits permanents avec mon père. Je me sentais souvent mal, perdue … pour tout un tas de raisons diverses. La musique a été mon refuge, c’était aussi le seul lien qui me restait pour avoir quelque chose à partager avec mon père. Au final, je me suis mise à la guitare autant pour moi (pour pouvoir rejouer des morceaux que j’aimais et m’évader) que pour me rapprocher de lui. Je ne sais pas si ça a vraiment fonctionné car ironiquement c’est le fait de ne plus se voir au quotidien qui nous a réunit, quelques deux ans et demi plus tard.

Alors qu’on se baladait l’autre jour avec une copine, on évoquait justement notre adolescence. Et on a rit à se rappeler les choses stupides qu’on faisait, voulait ou disait. Tous ces surnoms que l’on donnait aux autres (une des rares habitudes qu’on a gardée). Je me suis souvenue de ce piercing que je voulais faire et auquel j’ai renoncé, des cheveux rouges, du rock et de la pop-rock, des concerts,des discutions avec des musiciens, des espoirs, des sorties le soir juste pour profiter de la magie et du calme de la nuit, des carnets remplis de textes griffonnés dessus, de tout un tas de choses. Je réalise que contrairement à ce que je pouvais croire à cet âge-là, à 17 ans on sait encore trop peu de choses de la vie. Pour résumer cela, je terminerais par une citation qui résume tout :  » A 17 ans, non, on est pas sérieux. On rêve. Et on a une énergie de dingue. Et personne peut rien contre ça. On peut rien contre une fille qui rêve. « 

Et vous adolescence rebelle, calme ou entre-deux ?

Publicités

18 réflexions sur “Souviens toi

  1. ifeelblue dit :

    moi je n’ai pas été ingérable non plus, je n’ai pas fait de « grosses » conneries… mais j’ai fait ma crise d’ado et j’ai dû être bien chiante, à me rebeller contre tout, à écouter du grunge à fond dans ma chambre et à empêcher les autres de dormir… ^^ à 17 ans je m’étais déjà un peu calmée :)

    • heylinaa dit :

      Haha on a toutes eu des (petits ou gros) travers je crois bien x) Mais après tout, il vaut mieux faire sa petite crise à ces âges là que « péter les câbles » une fois adulte :)

  2. Isa dit :

    rebelle côté vestimentaire et coiffure; côté musique..
    après, je n’emmerdais pas mes parents: je n’aimais pas sortir, je ne parlais pas, je ne demandais rien, je restais juste enfermée dans ma chambre ^^

  3. Marie May dit :

    Je n’ai pas du tout aimé cette période, clairement, c’est celle que j’ai le moins aimé de toute ma vie… Je crois même que c’est à ce moment-là que j’ai eu le plus peur..;, Peur de ce que j’allais devenir, peur de l’avenir… Et à bien y réfléchir, je n’arrive toujours pas à savoir pourquoi…

    • heylinaa dit :

      Je peux comprendre, c’est vrai qu’on est tellement dans le flou à cette période de notre vie que ça peut faire peur, l’inconnu est toujours un peu angoissant je crois … Peut-être encore plus quand on a tendance à beaucoup (trop) réfléchir ^^

  4. Ginie dit :

    Adolescence calme, avec des copines et quelques sorties mais rares…je crois que mes meilleures années furent plus tard, à la fac… mais au final je dirais que je n’ai pas assez profité de tout ça et que c’est maintenant que se réveille cette envie

    • heylinaa dit :

      La vie estudiantine est souvent plus fun que celle de lycéenne oui … mais il n’est jamais trop tard pour commencer à profiter de ce que la vie a à offrir ;)

  5. binoucheetguigozine dit :

    Je dirais que je suis comme toi, dans le sens ou je préférais largement les petites sorties entre amies que les grosses fêtes où tout le monde se bourre la gueule, en chantant du Martin Solveig et en faisant des photos « trop swag » à poster sur Facebook x)

    • heylinaa dit :

      Haha c’est tellement ça ! Alors qu’au final c’est aussi bien les petites sorties et soirées entre amis, au moins personne vient gâcher l’ambiance :)

Un petit mot :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s