Celle qui se laissait aller à rêver …

freedom

C’est un fait : plus le temps passe et plus je ressens le manque des grands espaces. La ville ça peut-être sympa pour faire les boutiques ou sortir boire un café à l’improviste avec ses amis mais (pour moi) ça s’arrête là. Le fait est que la ville n’a rien de ce que j’imaginais en y venant, c’est bien au-dessous de mes espérances. Et mon petit village me manque, la sensation de liberté, et d’espace que j’y avais surtout.

L’autre soir, tandis que je patientais, que la nuit tombait et que le vent se levait, je songeais à tout cela. Au plaisir que j’aurais à retrouver la nature, les grands espaces, les soirées dans le jardin ou à l’extérieur, les barbecues l’été, le lézardage sur mon balcon, la vue sur l’étendue d’eau au loin, les coins sympas où se balader et se poser, tout ça … Le vent soufflait fort mais je m’en moquais, je me sentais minuscule face à lui et en même temps c’était comme si le vent m’insufflait de sa force, comme s’il m’envoyait un peu de vie au visage pour me rappeler que bientôt, je pourrais retrouver les plaisirs simples qui me manquent tant.

Puis le silence a été brisé, l’attente interrompue et mes pensées ont cessé de vagabonder. Je suis revenue dans la réalité des choses, la grisaille de la ville m’est réapparue, son décor aussi mais je crois que je m’en fichais. Je préférais me concentrer sur tout ce que la nuit avait de beau à offrir : un calme trompeur mais non moins plaisant et les étoiles qui contrastaient désormais dans le ciel qui se colorait de noir. Face aux astres, je suis comme une gamine de sept ans, c’est un peu de magie dans l’obscurité.

Et donc j’ai refait surface. La musique jouait, la vie a repris son cours. Et mes rêves sommeillent toujours mais je sais qu’ils seront bientôt réalité eux aussi et que tout ce qu’il me faut en attendant c’est un peu de courage et une bonne dose de patience. Mais comme dit un vieux proverbe: à cœur vaillant rien d’impossible 

Publicités

4 réflexions sur “Celle qui se laissait aller à rêver …

  1. Ginie dit :

    C’est beau :-)
    Moi aussi je préfère largement la campagne… même si je suis dans un petit village ici, non loin du lac, mon chez moi là bas me manque terriblement… enfin bon bientôt tu y seras dans ton coin de paradis ;-) ♥

    • heylinaa dit :

      Merci ;)
      Oh je te comprends, quand on est attachée à un endroit c’est dur d’en être éloignée (encore plus quand on y a ses repères, ses proches, etc) Oui, ça se rapproche :) ♥

Un petit mot :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s