« Do as you would be done by. »

words

S’il y a une chose que j’ai rapidement moins apprĂ©ciĂ©e sur internet, c’est de dĂ©couvrir que l’anonymat semblait encourager la bĂȘtise humaine, la mĂ©chancetĂ© gratuite. Les gens semblent oublier que derriĂšre un Ă©cran, il se trouve toujours une personne avec une histoire et des ressentis. Alors certes, la libertĂ© d’expression existe, mais j’espĂšre tout de mĂȘme qu’un jour, on s’interrogera sur la responsabilitĂ© des internautes publiant des injures, des propos diffamatoires et autres choses du genre. Franchement, quel plaisir peut-on retirer du fait de se montrer cruel et lĂąche Ă  la fois ? C’est une chose que je ne comprendrais jamais.

DerniĂšrement encore, il y a eu un parfait exemple de ce genre de comportement dĂ©bectant qui m’a fait repenser Ă  cela. A moins de vivre à Neverland avec Peter Pan, nous avons tous appris le dĂ©cĂšs de l’acteur Robin Williams. La plupart des gens savent Ă  quel point la perte d’un ĂȘtre cher est douloureuse. Aussi, savoir que sa fille Zelda avait reu des horreurs via les rĂ©seau sociaux m’a autant choquĂ©e qu’Ă©coeurĂ©e. Les gens n’ont-ils donc aucun respect, aucun sentiments ? Quel est le but Ă  tout ça ? Faire rire l’unique neurone qui se trimballe dans leur cerveau ? Se sentir intĂ©ressant ? Blesser quelqu’un pour se sentir mieux ? C’est dans ces cas-lĂ  que la sociĂ©tĂ© me dĂ©goĂ»te. Il n’y a pas d’autre mot.

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Je me rappelle avoir trouvĂ© ignoble qu’aprĂšs le suicide d’une ado victime de cyber-harcĂšlement, certains avaient Ă©tĂ© jusqu’Ă  envoyer Ă  la famille des messages tels que  » c’est bien fait » ou  » nous sommes heureux qu’elle soit enfin morte ».  Je n’ai pĂ» qu’imaginer le mal que ça a dĂ» faire Ă  ses parents et Ă  sa soeur. J’espĂšre qu’un jour, tous ces gens rĂ©aliseront les atrocitĂ©s qu’ils ont pĂ» faire aux autres. Je ne pense pas qu’ils aimeraient qu’on leur fasse subir ce que eux ose pourtant. C’est le cĂ©lĂšbre :  » ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse. »  Soit traiter et respecter les autres de la mĂȘme façon qu’on aimerait qu’ils le fassent pour nous. Avant de parler, avant d’Ă©crire des horreurs, un seul mot d’ordre : rĂ©flĂ©chir. Oh et agir comme un ĂȘtre humain, tout simplement.

Et vous, ça vous inspire quoi ?

stop

Publicités

2 réflexions sur “« Do as you would be done by. »

  1. Eclectik Girl dit :

    C’est terrible cet espece de dĂ©sinhibition nĂ©gative du net.
    Je sais pas, ca doit les dĂ©fouler, ils doivent ressentir un espĂšce d’impunitĂ© qui les dĂ©gage de toutes responsabilitĂ©s c’est affligeant.

    A l’inverse, j’ai l’impression que de mon cotĂ©, ĂȘtre anonyme, ca fait ressortir ce qu’il y a de mieux chez moi.
    Je parle (via mon blog, les commentaires, sur les rĂ©seaux sociaux) aux gens, je les encourage, les soutient, donne quelques conseils … alors qu’en « vrai », je suis un peu plus renformĂ©e que cela …

    • heylinaa dit :

      Je pense oui que beaucoup se sentent comme « invincibles » car cachĂ©s derriĂšre un pseudo- anonymat offert par internet, c’est moche en tout cas.

      Je trouve ça bien quand, comme pour toi, ça fait ressortir le meilleur de soi. Parce qu’au final, internet permet d’ĂȘtre en contact et parfois d’aider des gens que l’on n’aurait pas forcĂ©ment croisĂ©s dans la vie de tous les jours :) On ose davantage se tourner vers les autres …

Un petit mot :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s