Ces cicatrices…

vieenfumée

L’autre soir, j’ai réalisé, qu’au fond de moi, je suis sans doute moins fragile que je ne le pense la majorité du temps. Ces dix dernières années, j’ai vécu un tas de choses plus ou moins difficiles : Harcèlement Scolaire (deux années qui m’ont laissée avec une phobie scolaire) – Décès (dont celui de ma grand-mère maternelle) – Accidents, dont un de la route (mon frangin) – Hospitalisations de proches – Divers soucis familiaux – AgressionGrosse déception sentimentale Violence (tentative de cambriolage chez moi, mecs cagoulés chez mon père, sachant qu’il a un coeur fragile… vive mon ex ville) et diverses perturbations dues à un voisinage qui allait en se dégradant… J’en oublie peut-être. J’ai emmagasiné beaucoup de stress et d’émotions diverses. Je dois encore affronter certains tracas que je ne me sens pas (le courage ? L’envie?) de partager. Puis tant d’autres blessures dont je ne parle jamais…

Je suis restée debout malgré tout ça. Pour autant, je suis loin de me trouver «forte», même si j’essaie de donner le change. Montrer ce que je ressens ? Impensable pour le moment. Avoir pris conscience de tous ces faits m’a néanmoins fait comprendre que ce n’était pas si étonnant que la déprime soit de nombreuses fois venue toquer à ma porte. Pas plus étonnant que les idées noires et la dépression me retrouvent aussi fréquemment. J’ai parfois l’impression de nager à contre-courant et de m’y épuiser. Aujourd’hui, c’est comme si la coupe était définitivement pleine. J’ai envie de me centrer sur moi-même, c’est sans doute égoïste, mais je sais qu’il en va de mon bien-être. De ce fait, je dis véritablement adieu aux faux amis. Ceux sont là quand le soleil brille, mais qui vous volent votre parapluie les jours de mauvais temps… Pour l’instant, j’ai surtout l’impression de vouloir jouer au fantôme, pour me préserver. Puis continuer à me forcer à aller de l’avant. Toujours.

Je dois avancer, je ne veux plus fuir devant ce qui m’effraie, ne plus fuir ni les gens (notamment ceux qui tiennent réellement à moi), ni la vie. Cet article est, pour moi, l’occasion de dire adieu à toutes ces choses éprouvantes, de tourner la page. De me libérer de faits passés, afin qu’ils n’entravent plus mon présent, et encore moins mon futur.

Prenez soin de vous ❤

Publicités

2 réflexions sur “Ces cicatrices…

  1. Ginie dit :

    Oh mais je ne savais pas tout ça !!!! Pas étonnant que tu aies « peur » ou que tu angoisses. Mais comme tu le dis si bien il faut avancer et tu as su le faire plus ou moins jusqu’à présent, tu y arriveras encore mieux maintenant car tu as évolué, tu es devenue plus forte et même plus confiante (si si ).. Quoi qu’il en soit tu sais que je ne te lâche pas (ma pauvre 😛) et que si tu as besoin de parler de certains épisodes du passé je suis là (car même s’il faut oublier, parfois il faut d’abord faire sortir les démons) !! L’avenir t’ouvre les bras ma Lina ❤❤

    • Linaa dit :

      Je crois qu’il y aurait tellement à dire que j’ai pris l’habitude de me taire, ça aide à « oublier », plus ou moins.
      Oui, il faut avancer, le plus difficile c’est de gérer certaines phobies/angoisses que je n’aurai pas si mon vécu avait été autrement. Mais on ne peut pas réécrire l’histoire…
      Merci pour tes mots et ton soutien constant ma Ginie ❤❤

Un petit mot :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s