Et un jour, j’ai décidé de faire face…

FAIREFACE

Il y a quelques mois encore, j’étais terriblement fatiguée : du quotidien, de ma vie, des mes phobies que j’imaginais sans fin, et qui me donnaient l’impression douloureuse d’être prisonnière de moi-même, prisonnière d’une existence que j’allais devoir subir plutôt que choisir. J’avais peur de tout, à des proportions qui faisaient que chaque jour contenait son lot d’angoisses.

En Septembre, j’ai commencé à monter une première marche, mais j’étais comme paralysée, j’avais le vertige, mais je n’ai pas chuté. Par la suite, si le traitement que je prenais (que je prends toujours, à très faible dose) m’aidait, je savais que cela ne suffirait pas. Que c’était (aussi) à moi de prendre mon courage à deux mains. Petit à petit, j’ai fait des choses qui me faisaient peur. Pour lesquelles je craignais de ne pas être à la hauteur et/ou qu’on se moque de moi. Toujours ce manque flagrant de confiance en moi accompagné de ces « Et si » anxiogènes. Malgré tout, j’ai affronté les situations qui m’effrayaient, j’ai décidé de faire face plutôt que de fuir, et je crois que jamais je ne le regretterai. Le seul regret que je pourrai avoir c’est de ne pas avoir osé plus tôt, mais je sais au fond de moi que je n’étais pas prête.

Ces derniers temps, je me sens plus légère. La vie ne me fait plus aussi peur. Je sais que je peux faire face à bien des situations. J’ai (re)découvert qu’on pouvait m’apprécier et que j’étais même capable d’être tout à fait à l’aise en présence d’inconnus. Je réalise que je ne suis plus celle que je pensais être, je redeviens moi-même, la femme que je désire être et devenir. J’espère que je saurais continuer sur cette voie. Cette fois, j’y crois. L’avenir ne me fait plus aussi peur, le présent non plus.

Pour toutes celles (ou ceux) qui souffriraient à cause d’un manque de confiance ou de phobie, je n’aurai qu’un conseil : lancez-vous. Petit à petit, l’assurance viendra, la sérénité aussi. Moi-même je n’y croyais pas du tout avant, pourtant ce qui coûte le plus c’est le premier pas, les suivants deviennent plus simples ; au fur et à mesure. Imaginez : c’est comme si vous étiez un petit enfant auquel on tient la main le temps qu’il trouve son équilibre, puis qu’on lâche quand on le sent prêt à avancer en toute autonomie. Parce que la vie, c’est aussi le bonheur de savoir qu’on peut évoluer en toute liberté. N’oubliez jamais la belle personne que vous êtes ❤ !

Et vous ? Avez-vous déjà souffert (ou souffrez-vous) de phobies, angoisses ou anxiété généralisée ? Cela a-t-il handicapé certains domaines de votre vie ?

Publicités

7 réflexions sur “Et un jour, j’ai décidé de faire face…

  1. Ginie dit :

    Tu sais déjà ce qu’il en est pour ma part et encore ce week-end je me suis rendue compte que tout ce manque de confiance et ces angoisses sont de véritables barrières à la vie…

  2. Alison. dit :

    Oulah que je me reconnais dans tout ces mots mais comme toi j’ai pris le taureau par les cornes comme on dit et à l’heure actuelle je ne laisse plus la peur et le manque de confiance diriger ma vie. Plutôt salvateur ma foi puisque le changement a été radical et remarqué de toutes part.
    Bonne soirée ;)

  3. Sara dit :

    Je n’étais pas comme ça avant.. mais je me reconnais dans ton article. Je suis une personne joyeuse et optimiste à l’origine mais avec le temps qui passe et les situations qui sont plus ou moins dures avec le temps me fatiguent de plus en plus. Je deviens de plus en plus anxieuse car j’aimerai réussir et ne plus avoir à m’inquiéter… J’ai souvent peur de l’échec, de ne pas réussir à atteindre mes objectifs, de ne pas arriver à patienter pour avoir les choses qui me tiennent à coeur, etc.

    Mais en fait, la vie c’est quoi ? C’est avoir le privilège de pouvoir respirer, d’avoir le coeur qui bat pour vivre de nouvelles aventures, qu’elles soient belles ou non, entourée de ses proches et en garder de beaux souvenirs pour pouvoir inspirer d’autres personnes qui sont dans le vrai besoin (moral, physique et matériel).

    Merci de me redonner un peu d’espoir dans ton article. <3
    xoxo
    Sara

    • Linaa dit :

      Je te comprends, de base je suis comme toi, joyeuse et optimiste, mais certains passages de ma vie ont fait que j’ai vraiment l’impression d’avoir passé 5 années à ne plus être vraiment moi. C’est épuisant quand l’anxiété prend le dessus. Je te comprends pour la peur de l’échec et le reste, je pense que c’est naturel, mais après il ne faut pas que ça prenne le dessus sur tout le reste. C’est un juste équilibre un peu fragile à trouver… :)
      Je trouve tes mots très justes, la vie c’est aussi -et surtout- tout ce que tu cites :) !
      Il n’y a pas d’quoi, je suis heureuse que ça soit le cas <3

      • Sara dit :

        Tu as tout dit dans ton commentaire :) Il faudrait que j’apprenne à lâcher prise et à trouver cet équilibre.

        xoxo

Un petit mot :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s