Pas de « Happy End », mais une jolie fin malgrĂ© tout…

Hello !

brooke-cagle-170054

Il y a quelques annĂ©es de cela, quand je suis tombĂ©e de haut aprĂšs avoir rĂ©alisĂ© que celui que je pensais ĂȘtre le bon, mon Mr Right, ne l’Ă©tait pas, j’ai traversĂ© plusieurs sortes de phases. Dont celle de la colĂšre. Je suis gentille, mais j’ai mes limites, et si on me blesse, je sais riposter.

J’aurais du rĂ©aliser que tout Ă©tait trop beau pour ĂȘtre vrai. J’Ă©tais naĂŻve. J’Ă©tais jeune.

J’avais des rĂȘves plein la tĂȘte. J’imaginais dĂ©jĂ  le futur, une maison Ă  deux, un enfant. C’est fou comme l’amour peut nous porter…

Des annĂ©es plus tard, quand je repense Ă  lui, je n’ai aucune rancoeur, et ce malgrĂ© ce qu’il a fait. Seul le positif me revient.

Alors, non, je n’ai pas oubliĂ© mon coeur en miettes. Les larmes. Les mensonges. Les espoirs envolĂ©s.

Mais je n’ai oubliĂ© ni sa gentillesse, ni son sourire, ni mĂȘme la façon dont je me sentais belle dans son regard.

J’ai mis du temps Ă  me relever. C’Ă©tait d’autant plus dur que j’Ă©tais parfois amenĂ©e Ă  le croiser, et que tout le monde me parlait sans arrĂȘt de lui.

reddangelo.png

Puis on s’est perdus de vue durant ma derniĂšre annĂ©e en ville. Assez ironiquement, on a d’ailleurs dĂ©mĂ©nagĂ© la mĂȘme annĂ©e.

Quelques jours avant que je parte, il a croisĂ© un de mes proches, et les paroles qu’il lui a demandĂ© de me transmettre ont achevĂ© de m’aider Ă  ĂȘtre en paix avec lui, avec moi-mĂȘme.

Avec le recul, je me dis que ça m’aura permis de clore ce chapitre de ma vie pour de bon.

Je suis heureuse de ne pas avoir cĂ©dĂ© Ă  la colĂšre, Ă  l’envie de vengeance. Au fond, tout ce qui m’importait, c’Ă©tait qu’il soit heureux.

Le temps n’a pas effacĂ© les blessures, mais elles se sont estompĂ©es et si cette histoire n’aura pas eu l’issue que j’espĂ©rais Ă  l’Ă©poque, elle m’aura appris bien des choses.

Finalement, tout se sera terminé, comme cela avait commencé.

Avec douceur.

Et vous ? Y a-t-il une relation qui vous aura marquĂ© plus qu’une autre ? 

Passez une belle journĂ©e et prenez soin de vous ❣

Comme un papillon…

Hello !

LOVESTORY.PNG

MĂȘme si mon cĂ©libat ne me pĂšse pas en ce moment, il m’arrive quand mĂȘme de cogiter Ă  propos de ma vie sentimentale (ou Ă  l’absence de vie sentimentale, pour ĂȘtre juste !).

Un grand amour Ă  vingt et un ans (enfin… ça c’est ce que je croyais Ă  l’Ă©poque, comme le dit la chanson: it must have been love, but it’s over now), puis des histoires sans avenir.

Je rĂ©alise aujourd’hui ce que je veux, et ce que je ne veux plus. Ce que je suis en droit d’attendre. Comme cesser de passer aprĂšs tout le reste.

J’ai besoin d’indĂ©pendance, mais j’ai aussi besoin de la prĂ©sence de l’autre. De petites attentions qui me montreront que je ne suis pas juste un trophĂ©e. La pauvre conne Ă  qui on pense quand on s’ennuie, ou qu’on a besoin de flatter son Ă©go.

Je sais aussi que j’ai des efforts Ă  faire. Comme ne plus fuir dĂšs qu’un homme s’intĂ©resse Ă  moi. J’ai l’impression de redevenir une adolescente timide dĂšs que je suis en prĂ©sence d’un gars qui me plaĂźt.

shy.gif

Quand t’aimerais pouvoir te cacher…

Contrairement Ă  certaines personnes que je connais, je suis incapable de sortir avec quelqu’un pour qui je n’ai pas un minimum d’attirance,  et d’atomes crochus. Je sais bien que les sentiments peuvent grandir au fil du temps, mais je ne m’en sens juste pas capable. On ne peut pas forcer son coeur.

Alors j’alterne diffĂ©rentes pĂ©riodes. Celles oĂč je me dis que je ne rencontrerai jamais personne dans le trou paumĂ© oĂč je vis, et oĂč j’aurai presque envie d’imiter ma pote qui a rencontrĂ© son chĂ©ri via Tinder. Puis il y a des pĂ©riodes oĂč je me dis « Relax. Il y a sĂ»rement un mec sur Terre qui est fait pour toi, tu ne l’as juste pas encore rencontrĂ©, mais ça viendra. »

J’ignore simplement qui il est, et Ă  quoi il ressemble. S’il est brun ou blond. Je m’en fiche, en fait. J’espĂšre juste qu’il a de l’humour et une bonne excuse pour se pointer aussi tard dans ma vie ;)

Passez une belle journĂ©e et prenez soin de vous ❣

« Sois fort, et tais-toi. »

Hello !

BESTRONG.PNG

Avant toute chose, je prĂ©cise que mon titre est une simple variante du « Sois-belle et tais-toi ». Vous comprendrez pourquoi en lisant la suite de cet article.

L’autre jour, un de mes contacts facebook a partagĂ© une vidĂ©o qui m’a laissĂ©e un avis mitigĂ©. Tout partait d’un bon sentiment « Les choses Ă  savoir si vous avez un fils », et les valeurs essentielles y Ă©taient transmises … Mais alors, c’Ă©tait tellement bourrĂ© de clichĂ©s que j’ai Ă©tĂ© tentĂ© de vĂ©rifier qu’on Ă©tait toujours en 2017 (des fois que j’aurai enfin rĂ©ussi Ă  faire un voyage dans le passĂ©) !

Contrairement à ce que mentionnait ladite vidéo, je ne pense pas que tous les garçons soient incollables sur les marques de voitures, adorent le football, les jeux de combats, et sont de vrais casse-cou (ça me fait penser à ce vieux cliché idiot: un homme, un vrai, ça ne pleure jamais -_-) 

Tout ce que je cite au-dessus, les filles peuvent l’aimer (avec un pouvoir suprĂȘme sur les petit gars: le droit de pleurer ! Une fille c’est fragiiiile, comprenez bien. Oui, l’ironie est mon amie.)

Je me rappellerai toujours que quand j’Ă©tais petite, nous avions les parfaits exemples anti-clichĂ©s. Une fille de notre classe adorait jouer au football et se mĂȘler aux « jeux de garçons », tandis que l’un d’eux dĂ©testait le foot et prĂ©fĂ©rait rester les filles, quand bien mĂȘme on jouait Ă  la marelle ! Cela avait le don d’Ă©tonner nos institutrices.

Peut-ĂȘtre que certains adultes y voyaient lĂ  un indice sur leur future orientation sexuelle ( j’ai dĂ©jĂ  vu des parents paniquer que leur fils de deux ans jouait avec une poupĂ©e, comme si un petit garçon ne pouvait pas s’amuser Ă  imaginer ĂȘtre grand-frĂšre ou papa, par exemple), mais au risque de leur faire prendre conscience de ce genre de rapprochement stupide, les deux enfants dont je parle dans le paragraphe prĂ©cĂ©dent sont dĂ©sormais des adultes, tous deux mariĂ©s avec une personne du sexe opposĂ© au leur.

BABYDOLL.PNG

Moi-mĂȘme, Ă©tant petite j’aimais autant les jeux dits « de fille » que ceux dits  » de garçons ». D’ailleurs, mes jeux vidĂ©os favoris  (bien que je jouais peu Ă  la console) Ă©taient des jeux de combat (surtout street fighter II #NostalgiqueDeLaSuperNitendo), de ski, de moto-cross, et de courses de voiture. Super girly n’est-ce pas ?

Ce que je veux dire par lĂ , c’est qu’une fille ou un garçon, sont avant tout des petits ĂȘtres humains, qui deviendront grands, avec chacun une personnalitĂ©, un caractĂšre, des goĂ»ts diffĂ©rents.

Je trouve donc ça idiot de se faire une idĂ©e du « fils idĂ©al » ou de la « fille idĂ©ale ». Bien que je comprenne qu’on rĂȘve tous d’une vie douce pour ses enfants, et qu’on puisse se plaire Ă  imaginer comment ils seront.

Seulement, il faut accepter l’idĂ©e que nos enfants ne sont pas nous, on ne peut pas projeter nos rĂȘves, nos envies et nos idĂ©aux sur eux. C’est un poids trop lourd Ă  porter. On peut donc concevoir le fait que fils pourra prĂ©fĂ©rer la danse classique au rugby, et la fille le club de football Ă  celui de majorettes. Tout simplement. 

Ce qui compte avant tout, c’est le bonheur de quelqu’un. Et mĂȘme si je n’ai pas (encore) d’enfants, je sait que pour ma part, ce que je souhaite par dessus tout, c’est que  mon/mes futur(s) schtroumph(s) soient heureux.

Et vous ? Qu’est-ce que tout cela vous inspire ? Que pensez-vous par exemple des stĂ©rĂ©otypes liĂ©s aux jouets genrĂ©s ? 

Prenez bien soin de vous ❣

Objectifs du mois #2

Hello !

john-mark-kuznietsov-31157

On se retrouve aujourd’hui avec mes objectifs mensuels (j’ai Ă©ditĂ© l’article du mois d’Avril pour en faire le bilan)

En Mai, j’ai dĂ©cidĂ© d’ĂȘtre plus raisonnable, et de me fixer seulement cinq objectifs:

â–ș Lire au moins deux romans en anglais, classiques ou contemporains. ( Il est fort probable qu’Agnes Grey -par Anne BrontĂ«- figure au programme.) ✘ J’ai Ă©normĂ©ment lu le mois dernier, mais pas en anglais. Du coup, cet objectif n’est atteint qu’Ă  moitiĂ© car seul Agnes Grey fait partie de mes lectures dans la langue de Shakespeare.

â–ș Continuer Ă  plancher sur mon manuscrit (« tapuscrit » pour ĂȘtre exacte, mais je ne suis pas trĂšs fan de ce terme) ✓ Fait ! S’il y a bien un domaine dans lequel je n’ai pas mĂ©nagĂ© mes efforts en Mai, c’est l’Ă©criture.

writer.gif

â–ș Limiter ma consommation de sucre (une mauvaise habitude (re)prise en Avril !) ✓ Je suis plutĂŽt fiĂšre de moi, car j’ai rĂ©ellement beaucoup diminuĂ©, et ce fut mĂȘme plus simple que je l’imaginais.

â–ș Continuer les recherches pour mener Ă  bien mon projet pro’ ✓ Fait, mon on ne peut pas dire que ça m’ait beaucoup aidĂ©. Je me sens toujours autant dans le flou !

â–ș Poursuivre mes dĂ©marches dans le dĂ©veloppement personnel. ✓ Mission accomplie, et je compte bien continuer dans cette voie-lĂ  :)

BILAN: 4 Objectifs atteints, 1 qui ne le fut qu’Ă  moitiĂ©. Je ne m’en tire pas trop mal, ma foi. Bien mieux que le mois passĂ© en tout cas. Je suis donc plutĂŽt satisfaite.

Et vous, alors ? Avez-vous des objectifs pour ce nouveau mois ?

Prenez soin de vous mes churros ❣

Sur ma peau…

Hello mes churros !

tatouage

Je ne me souviens plus trop comment la discussion a atterri sur le sujet du tatouage, mais toujours est-il que j’ai bel et bien dit que n’excluais pas l’idĂ©e de me faire tatouer, dans un avenir plus ou moins proche. J’y ai souvent songĂ©, sans avoir encore franchit le cap.

AprĂšs la-dite discussion, j’ai Ă  nouveau beaucoup pensĂ© Ă  ce que je dĂ©ciderai d’encrer sur ma peau.  Je pense dĂ©sormais avoir trouvĂ©, arrĂȘtĂ© mon choix.

Pour moi, un tatouage, c’est Ă  vie, et donc une dĂ©cision Ă  ne pas prendre Ă  la lĂ©gĂšre. L’endroit est choisi depuis longtemps: ce sera sur l’omoplate gauche.

Je ne me ferai pas tatouer pour que « Ă§a se voit » ou que certains trouvent ça cool (ou pas d’ailleurs). Je le ferai pour moi.

Sans trop en dire Ă  l’avance, ce tatouage aura un symbole qui m’est prĂ©cieux, et comportera l’un de mes mots favoris, en Espagnol, en rapport Ă  mes racines Andalouses, si chĂšres Ă  mon coeur. Vous l’aurez compris: il aura donc une signification.

Pour finir cet article, je vais vous recopier ci-dessous un bout de texte dont j’ignore l’auteur, mais que j’aime beaucoup et que je trouve plein de bon sens:

« Les tatouages seront, Ă  la fin de votre vie, les seules choses que vous emporterez avec vous dans votre tombe. En ayant un tatouage, cela ne fait pas de vous un dĂ©linquant ou un voyou. C’est une forme d’art, qui reprĂ©sente vos idĂ©es, vos valeurs, votre vĂ©cu et votre crĂ©ativitĂ©. C’est votre histoire Ă  vous ! »

Et vous ? Tatoué(e) ou pas ? Si oui, je serais ravie de savoir la signification du ou des vÎtre(s), si vous souhaitez partager cela. Si non, envisageriez-vous de vous faire tatouer un jour ? 

Prenez bien soin de vous ❣